Swing: pourquoi plus on frappe fort, moins on va loin ? ~ Le Blog du Golf

03 août, 2007

Swing: pourquoi plus on frappe fort, moins on va loin ?

A regarder de trop près le meilleur joueur du monde, un certain Tiger Woods, on serait tenté de conclure que le golf est le royaume de la force brute. On pourrait croire que la possession de muscle d'acier est la condition sine qua none pour triompher à ce jeu. Pourtant, un bref coup d'oeil sur n'importe quel practice du monde prouve le contraire ...Il suffit de s'attarder sur le golfeur du wek end qui empoigne un driver, symbol absolu de la toute puissance au golf. La plupart du temps, dans un déploiement presque desespéré de force rigide, celui ci ne parvient qu'à faire siffler son club à s'en décrocher les mains....

Une question est alors visible dans les yeux exhorbités de ce joueur, palpable dans ses soupirs ou, dans le pire des cas, dans le jet pure et simple de l'infortuné driver: pourquoi une telle débauche d'énergie ne parvient t-elle pas à propulser la balle à hauteur, ou plutôt à longueur dans la cas qui nous interesse, des espérances de l'infortuné golfeur ?

Peut être parce qu'au golf, la puissance n'est qu'un élément constitutif, parmis d'autres, de ce mystère gestuel qu'est le swing. Il suffit pour s'en convaincre d'aller admirer les meilleures joueuses de la planète en action. La plupart d'entre elles atteignent des longueurs dont nombre d'amateurs masculin rêveraient, et pourtant elles ne donnent pas l'impression de forcer outre mesure. Leur swing sont plein de courbes et de déliés, de grâce et d'harmonie. En d'autres termes, le swing n'est pas un geste de puissance brute, mais de puissance maîtrisée, de souplesse, et, le mot est lancé, de rythme!

Il faut savoir libérer l'énorme quantité d'énergie emmagasinée lors de la montée du club au bon moment: ni trop tôt, ni trop tard, là est tout le défis ... Comme le dit ce slogan publicitaire célèbre: "Sans maîtrise, la puissance n'est rien"

1 Comment:

Arnaud QUEVA said...

Tu as raison, le relachement est primordial.
Pour l'expliquer, c'est relativement simple.
Imagine que tu sers très fort les mains, la contraction des mains bloque aussi ton coude, ton épaule, ton dos. quand on sait qu'un swing puissant est un swing où le relachement des poignets se fait au dernier moment. Toi qui est contracté, tu dois imposer à ton corps une énergie colosale pour libérer tes poigniets contracter.
Tu fais un effort en te contractant et tu dois faire un effort encore plus important pour forcer tes poignets à revenir dans l'axe. tout est lent est ta fatigue est très importante.
Alors que si tu est détendu, alors là, plus de problème. Il suffit de se rappeler de Ernie Else, qui était surnommé Big Easy car son swing était fluide, détendu, efficace.
J'espère avoir été claire.